Accueil du site > Publications > Brochures > Diplomatie, Business & Dictatures

France-Afrique

Diplomatie, Business & Dictatures

25 mars 2009 par Survie

A l’occasion du Moi(s) contre la Françafrique 2009, Survie sort un nouveau livre sur les grandes entreprises françaises et leur implication dans la Françafrique. Vous pouvez d’ores et déjà le commander auprès de l’association, nous vous l’enverrons dans les plus brefs délais.

Avec l’arrivée à la présidence française de Nicolas Sarkozy, qui avait promis une rupture avec la Françafrique et les pratiques de ses prédécesseurs, nous assistons non seulement à une perpétuation de cette politique mais à son regain, caractérisé par une défense affichée et revendiquée des intérêts français en Afrique : ventes d’armes, prolifération du irresponsable du nucléaire, conquête de nouveaux marchés par Total, Bolloré, Areva, Bouygues (et bien d’autres) en Angola, au Soudan, au Congo, etc.

Le secrétaire d’État à la Coopération, Alain Joyandet, a d’ailleurs pris les attributs de son homologue du Commerce extérieur en se faisant le porte-voix des seuls intérêts français : "L’implantation des entreprises françaises en Afrique est l’une de mes priorités" (lejdd.fr, 20 mai 2008) ; ou encore : "On veut aider les Africains, mais il faut que cela nous rapporte" (Libération, 24 juin 2008).

S’il paraît légitime que des entreprises privées défendent leurs intérêts dans le monde, le fait que la diplomatie française, mais aussi la Coopération, se donnent quasi essentiellement comme mission de défendre et promouvoir des intérêts particuliers, pose un véritable problème éthique et révèle un renoncement des autorités françaises à la promotion des droits de l’Homme, de la démocratie et à la lutte contre la corruption. Nous assistons ici à un véritable retour en arrière et à une négation des réflexions des économistes du développement.

A travers ce livre, c’est cette "Coopération business" que Survie entend dénoncer en proposant des éclairages sur le rôle de quelques entreprises phares de la Françafrique, fortement implantées sur le continent et qui portent une responsabilité importante dans la situation politique et économique de l’Afrique d’aujourd’hui.

Total, Areva, Bolloré... De grandes entreprises, fleurons de l’économie française, sont ainsi décryptées afin de mieux comprendre leurs liens avec l’Afrique et surtout leurs imbrications dans la famille françafricaine.

Sommaire

Introduction : Pourquoi un triptyque "Diplomatie, Business et Dictatures" ?

1/ Histoire de la politique économique de la France en Afrique

2/ Total[itaire] : que serait Total sans le pétrole africain ?

3/ Quand les Rougier "massacrent à la tronçonneuse"

4/ BNP-Paribas :"Pour parler franchement… votre argent [sale] m’intéresse"

5/ Areva et l’uranium maudit : le Niger irradié par la Françafrique

6/ De la CFDT à Géocoton... l’un des géants de l’agrobusiness françafricain file un mauvais coton

7/ Bolloré, le dernier empereur africain

8/ Focus sur une affaire : Angolagate, "quand la politique entre dans le prétoire, la justice en sort"

9/ Focus sur un pays : le Cameroun de toutes les incertitudes

S'abonner à la newsletter