Accueil du site > Publications > Les Dossiers Noirs > Comores-Mayotte : une histoire néocoloniale

Dossier noir N°19

Comores-Mayotte : une histoire néocoloniale

5 novembre 2010 par Pierre Caminade
Thèmes

Dossier noir n°19, édition actualisée

Comores-Mayotte : une histoire néocoloniale

de Pierre Caminade

Survie, éditions Agone

En 1975, lors de la décolonisation des Comores, la France viole le droit international en arrachant Mayotte à son archipel. Condamnée plus de vingt fois par l’ONU, avec l’approbation de nos partenaires européens, cette occupation reste illégale. Depuis 1995, les Comoriens des trois autres îles se sont vu imposer un visa les empêchant de se rendre librement à Mayotte – situation qui sera encore renforcée par la départementalisation de l’île en 2011. Dans le même temps, des tribunaux expulsent des Comoriens de la métropole vers… Mayotte.

Ce « Dossier noir » propose un examen des motivations à la présence – notamment militaire – française dans cette région où passent deux tiers du pétrole exporté du Moyen-Orient. On y voit à l’oeuvre la « démocratie du coucou » qui, selon la formule de Jean-Marie Tjibaou, « s’installe chez vous puis demande un référendum pour savoir à qui appartient la maison ».

Il analyse le processus de « domtomi sation » puis ses conséquences, notamment pour le reste de l’archipel, chasse gardée d’une clique de mercenaires, feu Bob Denard en tête.

Dans la même rubrique
S'abonner à la newsletter