Accueil du site > Publications > Les Dossiers Noirs > Tchad, Niger : Escroqueries à la démocratie

Dossiers Noirs n°8

Tchad, Niger : Escroqueries à la démocratie

1er novembre 1996 par Oxfam France / Agir Ici, Survie

Au Tchad le 2 juin 1996, les citoyens se sont rendus massivement aux urnes pour une "fête de la démocratie". Ils espéraient que, pour la première fois, le scrutin présidentiel serait libre et sincère. Alors que la France avait pris en charge l’organisation logistique de cette élection, une fraude monumentale a eu lieu. Idriss Déby devait gagner par tous les moyens, la France y a contribué.

Au Niger, le 7 juillet 1996, le général nigérien Ibrahim Baré Maïnassara a transformé avec le soutien de la France un scrutin libre en vote des casernes. Deux peuples africains ont montré leur soif de démocratie. La Françafrique a, hélas, une nouvelle fois signifié qu’elle préférait conserver les généraux amis.

Lire gratuitement quelques pages

Commander chez l’éditeur

La Françafrique finança en 1977 le sacre impérial du général centrafricain Bokassa : elle couronnait une marionnette, concierge de chasses gardées en tous genres, symptôme de son mépris envers les Africains. Deux décennies plus tard, elle « sacre » ses protégés selon un cérémonial plus sophistiqué, doté de tout un apparat « démocratique ».

La logique est la même, mais elle est maquillée par une fraude plus ou moins adroite. Ce Dossier veut contribuer à la démasquer. L’« éloignement » d’un continent délaissé des médias risque en effet d’ajouter le vol de la mémoire à celui des votes. Ce serait insupportable.

Le sacre de Bokassa a débouché sur l’affaire des diamants de Giscard. Moins connu à ce jour, le double scandale des élections présidentielles tchadienne (2 juin et 3 juillet) et nigérienne (7-8 juillet) finira par avoir, sur un autre registre, des effets plus délétères. Autant comprendre pourquoi.

Sommaire

Introduction : Sacrés militaires ! (p. 7)

I - C’est Déby pour le Tchad (p. 9)

- 1. La démocratie envolée (p. 9)
- 2. Le Tchad pillé et torturé (p. 12)
- 3. L’élu de la Françafrique (p. 15)
- 4. Prémices d’un coup tordu (p. 26)
- 5. La mascarade du premier tour (p. 33)
- 6. Le « sacre » (p. 46)
- 7. Leçons (p. 51)

- Tchad-France : repères chronologiques (p. 55)
- Quelques chiffres sur le Tchad et le Niger (p. 60)

II - C’est Baré au Niger (p. 61)

- 1. Le putsch, hold-up anti-élus (p. 61)
- 2. Un blanchiment par les urnes ? (p. 68)
- 3. Le hold-up électoral (p. 77)
- 4. Leçons (p. 92)

- Brève chronologie franco-nigérienne (p. 96)

- Conclusion : Mythologies (p. 98)

- Sortir du mépris : décolonisons la politique africaine de la France (p. 107)

Dans la même rubrique
S'abonner à la newsletter