Survie

APD : Exclus

(mis en ligne le 1er mars 2003)

Au détour d’un article instructif de Marchés Tropicaux (07/02) sur l’Agence française de développement (AFD), on apprend que ce pivot de l’aide publique a procédé à un remodelage de la Zone de solidarité prioritaire (ZSP) qui liste les 55 pays bénéficiaires de ses concours. Avec forcément l’aval du gouvernement. La ZSP a été divisée en trois groupes : 13 pays « de concentration », 12 « de coopération renforcée » et 30 où l’AFD n’interviendra « que si une opportunité se présente, au coup par coup ».

La liste officielle des 13 privilégiés du premier groupe n’est « pas disponible ». Ils appartiennent bien sûr à « l’Afrique francophone, mais pas n’importe laquelle : d’après nos informations, le Togo, la Centrafrique et le Congo-Brazzaville en seraient exclus. Et ce pour mauvaise gouvernance avérée, confirme un cadre de l’Agence. »

Ainsi l’on se permet, dans une officine de l’État-UMP, d’insulter la gouvernance des « frères » Eyadema et Sassou (on passe sur Patassé, qui a cessé de plaire) ! Comment les « anciens » ont-ils pu laisser passer pareil affront ? De quoi nourrir l’amertume de Jean-Paul Pigasse, le griot de Sassou, et sa nostalgie du gaullisme pétrolier (voir À fleur de presse).

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 112 - Mars 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi