Survie

A fleur de presse

À FLEUR DE PRESSE : Mondialisation

(mis en ligne le 1er mai 2003)

RFI, L’OCDE veut libéraliser le marché de la pêche, 31/03 (Jean-Pierre BORIS) :

« Les experts de l’OCDE viennent de consacrer un volumineux rapport à la libéralisation du marché mondial de la pêche. Parce que c’est le dogme de cet organisme, il faut libéraliser la pêche comme toutes les autres activités économiques. Tant pis s’il y a des perdants. Et des perdants, il y en aura. [...]
Si les barrières douanières européennes, déjà très faibles, étaient réduites par exemple pour les exportations sénégalaises de poisson, ou si les accords préférentiels qui lient ce pays à l’Union européenne étaient annulés, le prix du poisson dans les supermarchés européens baisserait. Ce qui pousserait la consommation à la hausse. Cela augmenterait la ponction sur la ressource. Sur le marché intérieur sénégalais, il y aurait donc moins de poissons et ils seraient plus cher pour la population. Déjà les pays riches consomment une part croissante de ce qui est pêché de par le monde. L’Union européenne, les États-Unis et le Japon drainent les deux tiers de cette production. »

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 114 - Mai 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi