Survie

Magistrats édredons

(mis en ligne le 1er mai 2003) - Survie

La Françafrique et la Grande Loge Nationale Française (GLNF) - qui tendent de plus en plus à se recouper - ne manquent pas d’appuis dans la magistrature, susceptibles d’enterrer discrètement les « affaires » tant françaises qu’africaines.

Nice a longtemps détenu le record de ces enterrements, dans une ambiance d’ultra-droite. Mais la ténacité exhumatoire du procureur de Montgolfier commence à marquer des points. Nous évoquions il y a deux mois le cas du substitut du parquet de Bobigny, Jean-Louis Voirain, dont les complicités présumées avec des voyous locaux se doublaient d’une caution ostentatoire de la fraude électorale au Gabon, sous haute bienveillance élyséenne. Le même parquet avait classé l’assassinat en Guinée équatoriale du médecin coopérant Gérard Desgranges.

L’on découvre maintenant qu’un substitut toulousain aurait longuement fermé les yeux sur le “commerce” du tueur en série Patrice Alègre. Non content d’assassiner les prostitué(e)s trop diserts, ce dernier fut aussi « un entremetteur pour les amateurs de parties fines, plus particulièrement spécialisées dans le mélange des genres et des styles. Des réunions discrètes, [... dont] les clients n’avaient rien d’ordinaire et ne se mêlaient guère aux rôdeurs des trottoirs. » (Le Figaro, 04/04).

Le même substitut s’est toujours opposé au transfert à Paris du dossier d’un autre coopérant assassiné en Guinée équatoriale, André Branger. Il aurait aussi montré fort peu de curiosité face au “suicide”, à Djibouti, du magistrat coopérant Bernard Borrel. Mais la veuve de ce dernier, elle-même juge à Toulouse, a réussi à dépayser le dossier à Paris (où il subira d’autres avanies).

La prospérité de la Françafrique résulte de ce qu’une part non négligeable des troisième et quatrième pouvoirs (la justice et la presse) a préféré se coucher.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 114 - Mai 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi