Survie

Sénégal : Paris-Dakar-Bangui

(mis en ligne le 1er mai 2003)

À Bridoire en Dordogne, un château du 13e siècle était livré aux pillards. Une association de sauvegarde vient de le faire racheter par le ministère de la Culture. Mais il a fallu une quinzaine d’années à son président, Claude Leroy, pour faire admettre l’identité du vrai propriétaire : feu le potentat centrafricain Bokassa.

Celui-ci se cachait en effet derrière une société Roume-Boufflers, sise à Dakar et administrée par un vieil ami de Jacques Foccart, Léon Boissier-Palun - ancien avocat à Paris, ex-ambassadeur du Sénégal dans plusieurs pays d’Europe. Selon Leroy, ce Francénégalais « gérait les intérêts en France de plusieurs dignitaires africains, dont ceux de Félix Houphouët-Boigny et de Jean-Bedel Bokassa ». Autant dire un morceau de la “dette” de la Côte d’Ivoire et du Centrafrique. (Libération, 16/04).

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 114 - Mai 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi