Survie

Togo : Encore un Eyadema ? Lequel ?

(mis en ligne le 1er mai 2003)

Théoriquement, le processus électoral pour le scrutin présidentiel togolais du 1er juin est verrouillé. Le clan Eyadema a pris en principe toutes les précautions pour prolonger sa tyrannie quarantenaire. Si le patriarche Étienne Gnassingbe Eyadema ne se présente pas, ce pourrait être un proche, ou Faure le fils cadet. Mais la population en a vraiment assez. Même archi-muselée, il n’est pas impossible qu’elle force le verdict des urnes, ou que se déclenche la révolte du désespoir.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 114 - Mai 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi