Survie

Émissaire

(mis en ligne le 1er juillet 2003)

La Lettre du Continent du 29 mai nous présente le parcours édifiant d’un « aventurier du jeu africain », Olivier Bazin. Familier du pouvoir tchadien, il cogère à N’Djaména le casino et deux boîtes de nuit. Il a passé une bonne partie du printemps à Bangui, dans le sillage des troupes tchadiennes qui ont permis au général Bozizé de renverser Patassé : il était chargé d’obtenir pour le clan Déby des places dans les filières du diamant et du bois centrafricains. Échec. Ces places-là sont trop bien tenues. Bazin est donc reparti, via Paris, « en compagnie de deux diamantaires d’Anvers ». « Il serait également associé au tenancier du casino de Lomé ». Morceaux choisis en Françafrique.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 116 - Juillet Août 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi