Survie

Fausses notes - APD

(mis en ligne le 1er juillet 2003)

– L’un des handicaps majeurs de l’aide publique au développement (APD), l’aide française en particulier, est sa « liaison » à des achats de biens et services chez le donateur. Les spécialistes préconisent donc depuis longtemps une aide « déliée », et l’Union européenne voudrait pousser à un « déliement intégral ». Lors d’une récente réunion ministérielle, il a donc été convenu qu’« un déliement intégral de l’aide peut être envisagé au cas par cas lorsque des circonstances géographiques et/ou exceptionnelles spécifiques, dûment justifiées, sont constatées » (La Lettre du Continent, 12/06). Autrement dit, l’aide restera liée, sauf exception dans l’exception…

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 116 - Juillet Août 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi