Survie

Fausses notes - Dassault

(mis en ligne le 1er juillet 2003)

– Jacques Chirac n’oublie jamais la famille Dassault. Marcel, qui fut un temps le plus grand corrupteur français, lui a mis le pied à l’étrier. Il n’a jamais été chiche en rétrocommissions, pas plus que son fils Serge. La firme Dassault commençait à manquer de commandes. Le gouvernement français vient donc de lui confier son prototype d’avion de combat sans pilote, avec un premier chèque de 300 millions d’euros. Selon un industriel, la commande « signifie que le pouvoir d’influence de Serge Dassault sur le gouvernement est toujours aussi fort » (Libération, 18/06). La Chiraquie se souvient qu’il contrôle Le Figaro et L’Express.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 116 - Juillet Août 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi