Survie

Ouganda : Bons points

(mis en ligne le 1er juillet 2003)

– Le général James Kazini, commandant en chef de l’armée ougandaise, avait été désigné par un rapport de l’ONU comme l’un des organisateurs et bénéficiaires de l’exploitation des ressources minières et forestières du Congo-Kinshasa, où il dirigeait les troupes de son pays. Il a aussi contribué à y semer un chaos milicien sanglant. Une commission judiciaire ougandaise a confirmé les accusations de l’ONU. Le général a été limogé et passera en conseil de guerre. Certes, il n’est pas le seul Ougandais coupable ; il pourrait même être un bouc émissaire. Mais ce n’est pas tous les jours que la sanction remonte aussi haut.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 116 - Juillet Août 2003
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi