Survie

Centrafrique : Conseils avisés ?

(mis en ligne le 1er juillet 2004) - Victor Sègre

En tournée musicale en Afrique centrale, le chanteur ivoirien Tiken Jah Fakoly a fait escale à Bangui à l’invitation de l’Alliance française. Il en a profité pour conseiller au général-président Bozizé d’honorer sa promesse initiale de ne pas se présenter à la prochaine "élection" présidentielle. Sans doute la Françafrique n’a-t-elle pas l’oreille musicale, puisque l’Agence française de développement a débloqué " 3 millions d’euros pour construire deux ponts en RCA " (AFP, 29/05/2004). De quoi financer largement la campagne électorale que Bozizé vient d’entamer...

Mais ce dernier, et ses conseillers français (dont le général Jean-Pierre Perez), devraient se souvenir de fâcheux précédents. D’autres généraux putschistes françafricains, qui n’ont pas su tenir leur engagement de ne pas se faire sacrer dans les urnes, ont fini tragiquement : le Nigérien Ibrahim Baré Maïnassara, protégé de Foccart, et l’Ivoirien Robert Gueï, protégé du général Jeannou Lacaze.

Victor Sègre

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 127 - Juillet Août 2004
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi