Survie

Colombie : SALVES : Colombie de la Paix... pour les criminels de guerre

(mis en ligne le 1er novembre 2004)

Une délégation de la Cour pénale internationale (CPI) s’est rendue récemment en Colombie ; " cette visite [...] attise les bruits persistants selon lesquels le troisième dossier de la CPI s’intitulerait Colombie " (International Justice tribune, 18/10/2004). Le Haut commissaire colombien pour la paix a " rassuré le chef des AUC [Autodéfenses unies de Colombie], Salvator Mancuso, faisant valoir que la Colombie utiliserait l’article 124 du Statut de Rome ". Cet article optionnel a été introduit par la France pour pouvoir mettre à l’abri de la justice internationale ses militaires accusés de crimes de guerre. Seule la Colombie a suivi la France dans cette option. Ce point commun entre les deux armées n’est pas flatteur... mais pour qui ?

Pierre Caminade

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 130 - Novembre 2004
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du retard. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi