Survie

SALVES : Bon point

(mis en ligne le 1er novembre 2004) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

- Qu’un rapporteur du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), Vincent Lamanda, ait pu exposer devant cette instance les turpitudes d’une figure azuréenne de la GLNF (Grande Loge Nationale Française), le juge Jean-Paul Renard, montre que le verrouillage de la magistrature n’est pas tout à fait achevé. Cela sonne en même temps comme un désaveu pour le ministre Perben, qui voulait virer le révélateur de ces turpitudes, le procureur Éric de Montgolfier.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 130 - Novembre 2004
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi