Survie

OGM : Bon point

(mis en ligne le 1er janvier 2005)

– Le 14 décembre, les collectifs de faucheurs d’OGM ont obtenu pour la deuxième fois, à Riom, un jugement qui est une considérable victoire civique : si tous ont commis le même délit (plus de cent personnes), il n’est pas possible de n’en juger que quelques-uns. Ce qui renvoie forcément à la nature politique de l’infraction, et donc à son traitement politique – c’est-à-dire à l’organisation d’un vrai débat public, non pollué par le lobby semencier. Voire à un référendum, puisqu’une large majorité de Français sont favorables en la matière à l’application plus stricte du principe de précaution.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 132 - Janvier 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi