Survie

Polynésie : ILS ONT DIT... Outre-mer

(mis en ligne le 1er janvier 2005) - François-Xavier Verschave

« La Polynésie n’est pas l’Ukraine, c’est la France d’outre-mer. » (Éric RAOULT, député UMP, lors de la séance de questions du 30/11/2004 à l’Assemblée, cité par Libération du 01/12/2004).

La référence employée par ce grand ami du potentat polynésien Gaston Flosse est bien mal choisie : les mœurs électorales et prédatrices du clan Flosse sont très proches de celles du clan que tente d’évincer le peuple ukrainien.

Il est d’autant plus mal choisi que le même Raoult, en compagnie de quatre autres députés UMP (Alain Marsaud, Thierry Mariani, Michel Voisin et Éric Diard) et d’un communiste fourvoyé (Jean-Claude Lefort) est allé faire tous frais payés du tourisme électoral en Ukraine à l’instigation de l’agence de pub Euro RSCG (de Séguéla et compagnie) en charge de la propagande du régime. Raoult et ses collègues « furent pratiquement les seuls à ne rien trouver à redire sur la fraude à grande échelle qui a empoisonné le scrutin ukrainien »... (Le Canard enchaîné, 15/12/2004).

Séguéla et Euro RSCG n’en sont pas à leur premier soutien aux dictatures : Eyadéma, Bongo, Biya... entre deux campagnes de communication électorale au profit de Lionel Jospin ou du Parti socialiste français !

François-Xavier Verschave

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 132 - Janvier 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi