Survie

Algérie : Les Temps qui changent

(mis en ligne le 1er février 2005)

Le dernier film d’André Téchiné Les Temps qui changent, sorti sur les écrans le 15 décembre 2004, marque les retrouvailles de deux « monstres sacrés » du cinéma français : Catherine Deneuve et Gérard Depardieu.

C’est la juge d’instruction de Nanterre Isabelle Prévost-Duprez, chargée de l’enquête sur le méga scandale du groupe algérien Khalifa [1], qui pourrait les réunir à nouveau dans son bureau pour un tout autre scénario. En effet, les deux acteurs ont été entendus durant le mois de janvier par les policiers de la brigade financière, comme simples témoins, dans le volet télévisuel de cette affaire : la faillite de Khalifa-TV. Ils sont soupçonnés d’avoir reçu des sommes en espèces, et plus largement d’avoir bénéficié des largesses (notamment des billets d’avion) de l’homme d’affaires algérien pour des prestations « d’image de marque » (comprendre : « de présence »), dans le cadre du lancement de la chaîne en 2002.

Les dépositions de Catherine Deneuve et de Gérard Depardieu, qui ont en partie reconnu les faits, seront transmises au juge d’instruction de Nanterre qui décidera ou non de les convoquer pour une éventuelle mise en examen. Si les faits sont confirmés, les deux stars françaises pourraient être poursuivies pour « fraude fiscale » et « abus de biens sociaux ».

C’est grâce à ce genre de complicités médiatiques que certains régimes arrivent à conserver assez de « bonne image » pour perdurer, malgré le combat courageux des opposants et démocrates de ces pays. Démonter cette image est l’un des objectifs de la « campagne dictateurs » lancée par Survie. Dans l’espoir qu’effectivement, un jour, les temps changent.

Antoine Lecanut

[1Voir salve Khalifa News in Billets n° 127

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 133 - Février 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi