Survie

A fleur de presse

Congo-Brazzaville : A FLEUR DE PRESSE - Françafrique

(mis en ligne le 1er avril 2005)

Le Canard enchaîné, L’appartement d’un émule africain de Gaymard, 16/03 (Jean-François JULLIARD) :

« Ce n’est pas tout à fait du Gaymard, mais c’est presque aussi grand : un luxueux appartement de 550 m² (dont 100 m² de terrasse), à quelques encablures de l’Arc de Triomphe, abritant un haut personnage de l’État. À ceci près qu’il s’agit de l’État du Congo et que le propriétaire des lieux est le neveu et proche conseiller de son président, Denis Sassou Nguesso. Selon les chiffres des agences immobilières proches, le logement peut être évalué entre 2,5 et 3 millions d’euros. Depuis que Wilfrid Nguesso et sa famille se sont installés dans cet immeuble cossu de Courbevoie, au pied de la Défense, les voisins ne s’ennuient pas : allées et venues d’ouvriers, percement de murs, vacarme d’outillages en tout genre, livraison de tapis, de bibelots, d’équipements électroniques, de hi-fi, de télés à écran plasma, de tonnes de marbre (destinées à recouvrir le sol), de boiseries précieuses, etc. C’est que des travaux d’urgence s’imposaient : en prenant possession d’un étage entier, le neveu du président se retrouvait à la tête d’un modeste pied-à-terre comprenant 12 chambres, 7 cuisines et 9 salles de bains. Un dédale de pièces qu’il a bien fallu regrouper et embellir. Mesquins, les copropriétaires ont râlé. [...] Sujet de nervosité : la présence, la nuit, dans le parking, d’un vigile et de son molosse non muselé. Ils veillent sur la demi-douzaine de voitures de luxe garées là par le neveu Nguesso (Porsche, Mercedes, BMW, Jaguar, ainsi qu’une somptueuse Aston Martin DB9). [...] Le propriétaire de ces bolides [...] fait la sourde oreille face aux plaintes [...] des dormeurs réveillés par quelques fêtes nocturnes et tonitruantes. Quant à la police, elle avoue son impuissance : Nguesso bénéficie d’une protection digne d’un diplomate. Ce brave neveu n’a-t-il pas été, en juillet dernier, l’un des principaux organisateurs de la rencontre, à Paris, entre Chirac et Sassou Nguesso ? [...] En outre, Wilfrid Nguesso joue un rôle important dans le business franco-congolais : il dirige la Société congolaise de transports maritimes, qui a pour partenaires le pétrolier Total ainsi que le groupe Bolloré et quelques autres. Cela justifie un joli train de vie et certaines libertés prises avec la loi française. Pour un pays bien pourvu en or noir mais classé parmi les plus pauvres du monde (en termes de richesse par habitant) et où l’espérance de vie dépasse à peine 48 ans, la réussite de ce neveu du président est un puissant réconfort. »

Ce qui étonne le plus, ce n’est pas le pillage sans limites du Congo-Brazzaville par le clan Sassou Nguesso, c’est l’incroyable impudence que lui confère l’impunité. Denis Sassou Nguesso déclarait récemment à Jeune Afrique-L’Intelligent (30/01) : « La richesse produite au Congo est tout entière contenue dans son budget, auquel chaque élu du peuple a accès pour vérification et approbation - ou refus. [...] Il n’existe aucune répartition occulte de l’argent public. » Wilfrid Nguesso n’est que l’une parmi d’autres des preuves vivantes du contraire. Il a fastueusement fêté le premier anniversaire du parti qu’il a fondé, « Nouvelle espérance » - une conception assez jet set de l’avenir politique de son pays, sur un fond de « business » qui sied parfaitement à Jacques Chirac.

François-Xavier Verschave

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 135 - Avril 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi