Survie

Centrafique : SALVES - Les Centrafricains élisent un putschiste françafricain

(mis en ligne le 1er juin 2005)

Le général François Bozizé a été nettement élu au second tour de l’élection présidentielle (65 % des suffrages), sans que l’on puisse dire qu’un candidat d’opposition crédible ait été évincé ou volé. Le putschiste de 2003 a bénéficié du très mauvais souvenir laissé par son prédécesseur Ange-Félix Patassé, dont Martin Ziguélé, le rival au second tour, a repris le parti. D’autre part, le peuple centrafricain n’a pas su faire abstraction de l’appartenance ethnique des candidats. Et voilà comment on manque une occasion de s’affranchir, s’abandonnant à un « chef de bande » françafricain dûment initié (cf. Billets n° 120, La GLNF ne se contient plus).

François-Xavier Verschave

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 137 - Juin 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi