Survie

Ils ont dit... - Juillet 2005 - Françafrique

(mis en ligne le 1er juillet 2005)

« La politique de la France à l’égard de l’Afrique est aujourd’hui fondée sur une logique très simple, une logique de partenariat, qui passe par un soutien résolu aux initiatives africaines, et par la mobilisation à cet effet de nos partenaires de la communauté internationale, au premier rang desquels l’Europe, dans le cadre d’une action cohérente et concertée. » (Philippe DOUSTE-BLAZY, ministre des Affaires étrangères, point de presse du 14/06 à l’issue de la réunion ministérielle de suivi du XXIIème sommet Afrique-France.)

On se souviendra que le précédent ministre des Affaires étrangères, Michel Barnier récemment remercié, avait annoncé qu’il se rendrait en Afrique pour “expliquer une nouvelle approche vis-à-vis du continent axée autour d’un vrai partenariat [...] qui respecte les Africains.” La révolution Barnier ne s’est pas déclenchée, mais nous avons en lieu et place le Dousteblabla. Il reprend le refrain la Françafrique n’existe plus, version juin 2005. Le Ministre confirme en outre un soutien résolu à des initiatives africaines de plus en plus contestées par les populations africaines. On va bientôt voir sur tous les murs du continent : France go home (oui, en anglais !).

Sharon Courtoux

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 138 - Juillet Aout 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi