Survie

France à fric (Matthieu Jules)

(mis en ligne le 1er septembre 2005) - Pierre Caminade

mjcreate 2004, VHS 1h00 http://francafric.free.fr

Film tiré des conférences publiques à Rouen en octobre 2003, avec François-Xavier Verschave, René Vauthier et Sœuf Elbadawi.

On y retrouve FXV dans son discours coutumier de dénonciation de la Françafrique. Sœuf Elbadawi, journaliste et auteur comorien, rappelle les manigances par lesquelles la France a éliminé les indépendantistes les plus prometteurs pour l’avenir de leur pays, au moment des décolonisations. Il donne un écho inquiétant du vécu des personnes vivant en régime françafricain, cet écho qu’il a retranscrit dans le livre collectif Dernières nouvelles de la Françafrique. René Vauthier nous raconte son parcours, via l’Algérie, et l’histoire de la censure de son film, Afrique 50, le premier film anti-colonial français. Un jour de 1997, soit quelques décennies plus tard, il apprend que les autorités le diffusent à l’étranger estimant qu’il était bon pour le prestige de notre pays de montrer qu’un sentiment anti-colonialiste existait en France dès 1950. Vivement le jour où les ambassades françaises distribueront l’œuvre de FXV au Cameroun, au Gabon, au Tchad, au Congo, aux Comores... pour montrer qu’en France, « on » a toujours réprouvé les confiscations néo-coloniales de souveraineté et les réseaux qui pillent et ensanglantent le Tiers-monde, et qu’« on » a toujours rejeté les Biya, Bongo, Déby, Sassou, Azali, etc. Ce sera l’ère post-françafricaine.

Pierre Caminade

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 139 - Septembre 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi