Survie

Soudan : On attend l’ONU

(mis en ligne le 1er octobre 2005) - Sharon Courtoux

Le Conseiller spécial du Haut commissariat des Nations (insuffisamment) unies aux droits de l’Homme pour la prévention des génocides, Jean Mendez, est au Soudan. Il se rendra prochainement au Darfour (400 000 morts et 2 millions de déplacés en deux ans). Il doit y « étudier l’évolution de la situation » depuis sa dernière visite qui date d’un an selon le porte parole de l’ONU. L’envoyé de l’ONU au Soudan, Jan Pronk, vient de demander au Conseil de Sécurité d’aiguiser sa volonté qu’il y ait une réaction. Laquelle ? Que ses membres adoptent une position commune afin d’une meilleure efficacité collective face à une situation toujours désastreuse. La presse n’en parlera probablement pas, et le service d’information de l’ONU titre : « Les violences contre les femmes et l’impunité des hommes persistent au Darfour, affirme une experte des Nations unies ». L’experte affirme : « Il faut mettre fin à la violence et à l’impunité qui se poursuivent au Soudan et dans la région du Darfour ». Qu’est ce qu’on attend ?

Sharon Courtoux

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 140 - Octobre 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du retard. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi