Survie

Sommet Bamako Déc. 2005 - 2 : La Françafrique parle aux jeunes...

(mis en ligne le 1er novembre 2005) - Survie

Pour Jacques Chirac et ses convives les accolades, photos de famille et déclarations d’intentions, dissimulent difficilement les objectifs des uns et des autres : pour la France, le maintien de son influence sur le continent, pour les chefs d’État africains la conquête des faveurs et largesses de la diplomatie française. Il n’en reste pas moins que le sommet affiche un programme, un vrai, avec des thématiques et des effets d’annonce qui seront reprises à l’envi par la presse internationale sur fond de « la France s’engage à... » ou « les pays africains unis contre... ». Pour l’anecdote, le thème retenu cette année est "la jeunesse africaine, sa vitalité, sa réalité, ses aspirations". Selon le programme prévisionnel, le président algérien Abdel Aziz Bouteflika devrait intervenir sur "l’insertion socio politique et économique des jeunes dans le processus de développement", et le Gabonais Omar Bongo sur les questions de citoyenneté et de participation de jeunes... Des débats de spécialistes, donc, que les millions de jeunes algériens et gabonais, privés d’emploi et de liberté d’expression sauront apprécier, en attendant de tenter à leur tour leur chance d’insertion... bien loin de leurs frontières. Pour les plus « chanceux » d’entre eux, un programme de formation spécifique a été tout de même lancé par le Comité d’organisation du sommet, en relation avec certains pays dont la France et l’Algérie. Il s’agira de former plusieurs dizaines... d’hôtesses et d’agents du protocole et de la sécurité pour les besoins spécifiques de l’événement !

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 141 - Novembre 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi