Survie

Sommet Bamako Déc. 2005 - 3 : Bienvenus... chez vous

(mis en ligne le 1er novembre 2005)

Le cynisme de la diplomatie française n’ayant pas de bornes, Jacques Chirac devrait lui se fendre à Bamako d’une intervention sur « le retour des compétences africaines en Afrique ». Le programme ne précise pas si ce retour s’effectuera en charter. Plaisanterie mise à part, cet intitulé provocateur annonce comment la France, désespérément insensible au choc provoqué par les images de migrants africains s’empalant sur les murailles de la forteresse Europe, continue à poser les questions migratoires. « Africains, rentrez chez vous » semble dire en filigrane Jacques Chirac, détournant un argument pourtant incontestable : les ravages provoqués sur le continent par la fuite des cerveaux. Quid alors de la politique d’immigration ciblée défendue par le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy, dont on peut être tenté de croire qu’elle ciblera essentiellement des candidats qualifiés et compétents ? Est-elle compatible avec ce nouveau slogan ? Il est vrai qu’en matière de politique migratoire, la France et a fortiori son Président et son ministre de l’Intérieur actuels ne sont pas à une contradiction près.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 141 - Novembre 2005
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi