Survie

Birmanie : A fleur de presse - Janvier 2006 - Mondialisation

rédigé le 1er janvier 2006 (mis en ligne le 1er janvier 2006) - Victor Sègre

Libération,
Travail forcé en Birmanie : Total paie
Philippe Grangereau, 30/11 :

« Total n’a pas voulu risquer une condamnation pour travail forcé en Birmanie. Le groupe pétrolier a accepté hier d’indemniser sept Birmans qui l’accusaient de les avoir contraints de travailler gratuitement pour elle sous la supervision de l’armée birmane. [...] La compagnie, qui assure que, si du travail forcé a bien eu lieu, c’était à son insu, avait fait appel à Bernard Kouchner en 2003 pour la cautionner. Dans un rapport payé 25 000 euros, Kouchner avait affirmé que la compagnie pétrolière, contrairement à ce que certains esprits “mal informés” ont pu supputer, avait en réalité lutté contre le travail forcé en Birmanie. »

Total n’aurait donc eu recours au travail forcé qu’à l’insu de son plein gré, comme dirait Virenque. Ou comme l’a dit un responsable de Total en Birmanie à des reporters de Canal + [cf. Billets n° 134] : « Moi je pense que j’ai vu des militaires qui travaillaient, avec leur famille. »

Alors, pourquoi vouloir éviter un procès ?

Victor Sègre

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 143 - Janvier 2006
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi