Survie

Côte-d’Ivoire : Déchets : des chiffres

(mis en ligne le 1er octobre 2006) - Victor Sègre

Dossier special Noirs dechets

Pour l’instant, ont été recensés à Abidjan 7 morts et 15000 intoxiqués au cours de 42000 consultations. Les effets de l’intoxication en terme de maladie ou de diminution de l’espérance de vie ne sont pour l’instant pas connus ou pas rendus publics. Selon Pierre Portas, du secrétariat de la convention de Bâle, " quatre ou cinq cas comparables, soit de déversement, soit de tentatives " sont identifiés chaque année, mais on n’a " aucune idée du trafic illicite effectué par le crime organisé. Ce qu’il rapporte se chiffre en milliards de dollars. " [Le Monde, 13/09] Selon le même, " plus de 100 millions de tonnes de déchets dangereux sont générés dans le monde selon les années, et 8 à 10 % de ce volume est sujet à des transports transfrontaliers. Et la Commission Européenne estime quant à elle que " la moitié des transports de déchets issus des ports européens sont illicites. " [Libération, 14/09] Enfin selon les experts de l’Office de l’environnement, " près de 10 % du fret maritime seraient composés de déchets illégaux. " [Le Figaro, 08/09].

Victor Sègre

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 151 - Octobre 2006
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi