Survie

Billets d’Afrique

152 - Novembre 2006

Dans ce numéro
Édito Au cœur des conflits

On est sans voix devant la violence de la guerre. La sinistre comptabilité des victimes donne le sentiment de l’absurdité, de l’inutilité d’une parole qui est le propre de l’humanité et qui ne peut rien contre le déchaînement de l’inhumain, qui ravale la créature humaine au-dessous de la bête. Pourtant l’histoire de l’homme peut se confondre avec l’histoire des guerres qu’il a faites et le « progrès » de son ingéniosité a consisté à rendre ses armes de plus en plus efficaces dans l’art de tuer. Quand on observera plus tard l’histoire de l’Afrique actuelle, que (...)