Survie

Nigéria : Un monde de Brut

(mis en ligne le 1er février 2007) - Raphaël de Benito

Le Delta du Niger, eldorado pétrolier dans le sud du Nigeria, est en proie à une instabilité chronique. Des groupes armés réclamant notamment un meilleur partage des pétro-dollars multiplient depuis un an les attaques et les kidnappings. Le plus important d’entre eux : le Mend.

Dans une région victime d’une catastrophe écologique majeure, où 80 % des 27 millions d’Ijaws, Ogonis et Itsekiris survivent avec moins d’un dollar par jour, les revendications sociales, politiques et environnementales ne manquent pas.

Les multinationales pétrolières qui opèrent dans le delta sont dénoncées par les communautés locales : « Impunité, spoliation, corruption et enfer social sont les piliers de la mondialisation façon Shell » déplore Lerum Medee du MOSOP (Mouvement pour la survie de la tribu des Ogonis) dont le plus célèbre représentant reste l’écrivain et militant Ken Saro-Wiwa, pendu par la dictature Abacha en novembre 1995.

La région foisonne de rebellions, souvent soutenues en période pré-électorale par des hommes politiques pour décourager leurs adversaires. Certains de ces groupes ont rejoint un nouveau mouvement, plus radical, bien organisé et maîtrisant parfaitement sa communication grâce notamment à lnternet : le Mend (Mouvement d’émancipation du delta du Niger), apparu en janvier 2006.

Ses combattants lourdement armés disposent d’embarcations ultra-puissantes. Le mouvement a revendiqué l’attaque d’importantes infrastructures de Shell, Agip, Chevron ou Total causant une baisse non négligeable de la production et provoquant notamment l’évacuation du terminal d’exportation de Shell/Forcados. Le Mend fait également pression sur le gouvernement central en kidnappant des dizaines d’expatriés, tous employés du secteur pétrolier.

En réponse, Lagos a créé des unités spéciales de l’armée, équipées par les compagnies pétrolières, qui attaquent indistinctement, rebelles, gangs armés ou simples citoyens.

Le journaliste de la télévision publique grecque, Yargos Avgeropoulos, a pu approcher les combattants du Mend : « ils ne réclament pas de rançon pour les otages. Il exige en revanche la libération de militants séparatistes et des compensations pour les dégâts écologiques. Mais attention car la réalité est plus complexe ».

Il est vrai que les deux leaders Ijaws, Alhaji Mujahid Dokubo-Asari et Diepreye Solomon Peter Alamieyeseigha, réclamés par le Mend n’ont rien d’enfant de chœur : le premier est un admirateur déclaré de Ben Laden, le deuxième, ancien gouverneur de l’état de Bayelsa, est emprisonné pour corruption aggravée.

Tolérées par les autorités locales, le Mend serait-il instrumentalisé par quelques politiques cherchant à déstabiliser le régime du président Olusegun Obasanjo à l’approche des présidentielles d’avril 2007 ?

« Aux élections de 2003, dans les neuf états du delta, personne n’a été élu, par personne. À l’époque, plusieurs hommes politiques ont embauché des jeunes chômeurs, avides d’argent, et les ont armés avec une seule mission : leur assurer la victoire. Les jeunes ont gardé les armes et ils sont désormais incontrôlables. Initialement, ils n’étaient pas les combattants de la liberté qu’ils sont devenus. » explique Anyyakwee Nsirimovu, ancien compagnon de lutte de Ken Saro-Wiwa (Institut des droits de l’homme-Port Harcourt).

Lerum Medee, du MOSOP, rajoute : « ces élus savent où ils dorment, où ils mangent mais ils préfèrent les laisser faire car pendant que ces rebelles se font remarquer, ils continuent, dans l’ombre, à piller l’argent public »

Anyyakwee Nsirimovu, est allé à la rencontre de cette nouvelle génération d’opposants : « ils rejettent toute lutte pacifique, ils n’ont pas oublié la répression de 95 ». Ce que confirme, un des rebelles, interrogé par Yargos Avgeropoulos : « si on parle pétrole, on parle d’abord avec les armes ! Comme les géants du pétrole. Notre prix pour la cessation des hostilités contre l’industrie pétrolière reste l’émancipation du delta du Niger et de son peuple »

Raphaël De Benito

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 155 - Fevrier 2007
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi