Survie

Nouvelle Calédonie : Faux Billets

(mis en ligne le 1er février 2007) - Survie

– Contrairement à ce que nous laissions entendre dans Billets n°154, il n’y a pas de lien direct entre les consultations en Nouvelle-Calédonie par « vote bloqué » et le fait que Jacques Chirac soit parvenu en 2003 a faire supprimer toute mention « Kanak » des statistiques officielles. En revanche, la connaissance du vote kanak lors des scrutins a fait long feu en 2003, ce qui n’est pas bon signe pour la politisation des revendications indépendantistes. De plus, une erreur d’une décennie (celle qui mène des accords de Matignon à ceux de Nouméa) s’est glissée dans l’explication du « vote bloqué » : il concerne les personnes arrivées avant 1998 (et non 1988), inscrites sur les listes. Le « vote bloqué » a été confirmé par le Sénat le 16 janvier, mais cette mesure n’est qu’une bonne nouvelle très accessoire, écartant le droit des personnes arrivées en 1999 de voter aux élections des assemblées de province et du congrès, en 2009. Nous y reviendrons après la modification constitutionnelle très prochainement.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 155 - Fevrier 2007
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi