Survie

Djibouti : Jean Paul Noël Abdi enfin libéré

(mis en ligne le 1er mai 2007) - Survie

Nous rapportions dans notre dernière édition (n° 157) l’incarcération arbitraire du président de la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) Jean Paul Noël Abdi. Il dénonçait le rôle de l’armée djiboutienne dans les exécutions extra- judiciaires de 7 civils du Day en 1994 dont le charnier a été découvert en février dernier. Grace à votre mobilisation, dès les premières heures de sa comparution, Jean Paul Noël Abdi a été libéré. La Cour d’appel de Djibouti l’a tout de même condamné à 1 an de prison dont 11 mois avec sursis et 200.000 francs djiboutiens d’amende. Son passeport lui a été également confisqué mais sa parole est toujours libre. Il vous en remercie dans un communiqué et rajoute : « Au vu et au su de la France, des U.S.A et de l’Otan, les violations récurrentes des Droits Humains (politiques, syndicaux, d’expression…), l’arbitraire, l’impunité des crimes ordinaires et de guerre, les criantes inégalités, l’enrichissement illicite et soudain de quelques oligarques font de Djibouti une poudrière où le pire est à craindre… »

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 158 - Mai 2007
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi