Survie

Ils ont dit : François Fillon

(mis en ligne le 1er mai 2007) - Odile Tobner

« C’est facile, dans ce département il n’y a que des vieux et des fachos »
(François Fillon, commentant la performance de l’UMP dans les Alpes Maritimes (43,59 %), rapporté par Le Canard enchaîné du 25 avril).

Voici quelqu’un qui ne se fait aucune illusion sur les électeurs de son parti. Ce cri du cœur a probablement été arraché à François Fillon par la jalousie à l’égard de l’heureux élu des Alpes Maritimes, Christian Estrosi, sûr, avec un pareil score, d’être récompensé si Nicolas Sarkozy l’emporte. Á part des vieux et des fachos, les Alpes Maritimes comptent également des hôtes privilégiés, fuyant les bidonvilles tropicaux. Ainsi le fils du président du Cameroun, Frank Biya, naturalisé monégasque, réside-t-il dans une superbe propriété, tout près de l’ancienne villa de Mobutu, à Antibes-Cap Martin. On ne lui connaît comme mérite que celui d’être le fils de son père et d’être en conséquence un gros exploitant de la forêt camerounaise, qui lui sert à enrichir de ses investissements le patrimoine français. Voilà autant que les Camerounais n’auront pas, comme disait l’autre.

Odile Tobner

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 158 - Mai 2007
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du retard. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi