Survie

Benjamin Moutsila : « Arrêter le cycle de l’impunité »

(mis en ligne le 1er octobre 2007) - Benjamin Moutsila, Survie

Itw de Benjamin Moutsila, délégué national de la FCD

- Qu’espérez-vous en déposant cette plainte ?

Nous espérons que les responsabilités individuelles du pillage des ressources de notre pays seront sériées et les coupables jugés. Nous espérons également rendre aux populations les dividendes de leurs richesses naturelles et ramener à sa juste valeur la dette de notre pays, car il est plus que temps d’enclencher un véritable développement afin d’enrayer la paupérisation et inverser l’émigration vers l’occident.

- Quel est le sens de votre combat ?

Nous voulons arrêter le cycle de l’impunité au détriment du bien être des populations et remettre la justice au centre de la démocratie. Une nouvelle classe politique doit voir le jour au Congo, avec des valeurs de probité, de morale et le sens du bien public. A travers la plainte, notre démarche est à la fois judiciaire, économique mais également politique. Il faut en finir avec les kleptocraties congolaise et plus généralement africaines.

- A qui ces biens pourraient-ils être restitués ?

Ces biens et avoirs bancaires doivent bénéficier aux générations futures. Ils pourraient être placés et injectés dans des systèmes de co-développement touchant directement les populations sans passer par les gouvernants (prompts aux détournements) et en associant la société civile.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 162 - Octobre 2007
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi