Survie

« Le patrimoine des chefs d’État africains en France »

Dans Le Monde du 31 janvier 2008

(mis en ligne le 1er février 2008) - Raphaël de Benito

C’est un monde enchanté où l’on vogue d’une villa de 9 pièces avec piscine à Nice à un hôtel particulier de l’ouest parisien. Un univers surréaliste peuplé de Bugatti payées cash plus de 1 million d’euros. Un microcosme constellé d’une myriade de comptes bancaires. Oligarques russes ? Rois du pétrole saoudiens ? Stars d’Hollywood ? Non : chefs d’É tat africains producteurs de pétrole pour la plupart, mais dont les populations comptent parmi les plus pauvres de la planète. Mais, cette fois, l’inventaire de ce patrimoine vertigineux n’est pas dressé par des militants tiersmondistes en lutte contre la « Françafrique  ». Il se lit dans les 34 procès-verbaux rédigés entre juin et novembre 2007 par les policiers de l’Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF).
Cette enquête policière, dont Le Monde a pu prendre connaissance, a été ouverte par le parquet de Paris en juin 2007. Elle faisait suite à une plainte pour « recel de détournement d’argent public » déposée en mars par trois associations françaises visant cinq chefs d’État : le Gabonais Omar Bongo Ondimba, le Congolais Denis Sassou Nguesso, le Burkinabé Blaise Compaoré, l’Angolais Eduardo Dos Santos, et le Guinéen Teodoro Obiang. »
par Philippe Bernard

Selon les procès-verbaux que s’est procuré Le Monde, la palme du patrimoine immobilier revient à Omar Bongo qui dispose de trente-trois appartements ou maisons. La dernière acquisition serait un hôtel particulier de plus de 18 millions d’euros à Paris, acheté en juin 2007 par une société civile immobilière associant deux enfants du président gabonais (13 et 16 ans !)

Rappelons que cette plainte déposée par Survie, Sherpa et la Fédération des Congolais de la diaspora avait été classée pour « infraction insuffisamment caractérisée  »…

Raphaël De Benito

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 166 - Février 2008
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi