Survie

Hortefeux rencontre Biya

(mis en ligne le 1er juin 2008) - Odile Tobner

Le 19 mai Brice Hortefeux, ministre français de l’immigration et de l’identité nationale a été reçu à Yaoundé par le président du Cameroun, Paul Biya qui a déclaré : « Comme vous, je pense qu’il n’est pas bon que nos jeunes partent à l’aventure dans des conditions qui ne peuvent mener qu’à l’échec. Il faut décourager ces tentatives », a dit Paul Biya pour qui les raisons sont entre autres : « Le chômage, le manque d’avenir, le découragement qui finissent par l’emporter sur l’attachement au pays natal et à la sécurité de l’entourage familial. »
« Car si le développement de nos pays progressait de façon satisfaisante, si notre économie créait des emplois, pourquoi iraient-ils, au risque de leur vie, chercher ailleurs ce qui serait à leur portée ? », S’interroge Paul Biya pour qui « les récentes émeutes de la faim sont des avertissements dont nous devons tous tenir compte. »

Vingt cinq ans après son arrivée au pouvoir, Biya découvre que les jeunes camerounais n’ont pas d’avenir parce que le Cameroun ne s’est pas développé. Il devrait donc démissionner. Car de deux choses l’une ou il n’a rien fait de ce qu’il pouvait faire et l’état lamentable du Cameroun est dû à sa mauvaise gestion, ou il était totalement impuissant et donc parfaitement inutile à la place où il était.

Odile Tobner

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 170 - Juin 2008
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du retard. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi