Survie

Mieux vaut tard que jamais

(mis en ligne le 1er septembre 2008) - Raphaël de Benito

Alain Juppé qui remettait, le 27 août, à Nicolas Sarkozy son "Livre blanc sur la politique étrangère et européenne de la France" a affirmé qu’il fallait "ouvrir la politique étrangère sur l’opinion publique, il faut la démocratiser. Pour l’instant elle est un peu enfermée dans son donjon". Merci donc à Alain Juppé de le reconnaître. Lui qui fut chef de la diplomatie française entre 1993 et 1995, sous la présidence de François Mitterrand, aurait été bien inspiré d’écouter Survie qui alertait, à l’époque, des préparatifs du génocide des Tutsi rwandais.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 172 - Septembre 2008
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi