Survie

Avis de recherche

(mis en ligne le 1er octobre 2008) - Raphaël de Benito

Au fil des mois, la nomination de Bernard Kouchner au Quai d’Orsay passe pour ce qu’elle est : un coup politique. Pour le reste et n’en déplaise à l’égo surdimensionné du french doctor, la diplomatie française est pilotée en direct par l’Elysée. Comme aux grandes heures de la cellule africaine, c’est l’Elysée qui gère tous les dossiers ultra-sensibles : du Rwanda au Tchad en passant par le Soudan. Pendant ce temps, Bernard Kouchner fait les poussières (avec Rama Yade).

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 173 - Octobre 2008
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi