Survie

De la lucarne au soupirail…

(mis en ligne le 1er novembre 2008)

Antoine Glaser et Stephen Smith rapporte également les propos d’un officier français « las de l’enlisement français au Tchad » : « Kouchner est entré au gouvernement en échange de la promesse qu’il aurait un dossier très médiatique pour lui tout seul : le Darfour et ce qui tourne autour. C’est sa lucarne pour exister en dehors du contrôle de l’Élysée, auquel il n’échappe pas d’ailleurs. » En juin 2007, quelques semaines après sa nomination, Kouchner nous faisait la leçon en nous conseillant « d’être patient » à propos du Darfour. Et pour quel résultat ? Alors que la situation empire, l’Eufor, force plus française qu’européenne campant aux portes du Darfour, ne protègent pas grand monde, la France manoeuvre pour soustraire le président soudanais Omar Al-Bachir des griffes de la Cour pénale internationale (lire page 7) et en prime, le président tchadien Idriss Déby en a profité pour éliminer son opposition démocratique. Bravo l’artiste !

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 174 - Novembre 2008
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi