Survie

L’a priori de Joyandet

(mis en ligne le 1er avril 2009)

Alain Joyandet a donc fait le métier en défendant à Lyon l’indépendance de la presse française, accusée par les autorités gabonaises de mener une « campagne de calomnies  » contre le président Omar Bongo. « En France, la presse est indépendante » a-t-il déclaré en ajoutant toutefois une phrase assez révélatrice : « Il y a un droit : il ne m’appartient pas à priori de restreindre la liberté d’expression  ». C’est bien de le rappeler mais le « a priori » signifie-t-il qu’il le regrette ?

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 179 - Avril 2009
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi