Survie

Areva ou la présomption d’innocence

(mis en ligne le 1er juillet 2009)

Le 19 juin, Areva et les ONG Sherpa et Médecins du Monde ont annoncé la création d’observatoires de santé et la mise en place d’un dispositif d’indemnisation des travailleurs qui seront reconnus comme souffrant d’une maladie professionnelle. Lors de la conférence de presse, le porte-parole d’Areva n’a eu de cesse de fustiger la suspicion, inacceptable selon lui, qu’entretiennent encore certains journalistes à l’égard des activités nigériennes du leader du nucléaire civil. Il croyait sans doute que son groupe avait été ciblé par ces ONG par pur hasard ?

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 182 - Juillet 2009
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi