Survie

De la flexibilité

(mis en ligne le 1er juillet 2009)

En juin dernier, la ville du Cap accueillait le XIXe Forum économique mondial (WEF) sur l’Afrique. Les experts ont estimé que le continent pourrait profiter de la crise économique mondiale pour attirer des investisseurs, la région étant l’une des rares, dans le monde, qui pourrait connaître une croissance en 2009, mais elle devra se montrer plus flexible.
Il y a de quoi s’étrangler quand on sait que les droits sociaux élémentaires sont inexistants, les salaires minables, les biens publics bradés ou les réglementations inexistantes. Que leur faut-il de plus ? Car d’après le président de la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC), Jian Jianqing, le retour sur investissement y est en moyenne de 24 à 30% contre 16 à 18% dans les pays développés. Cette différence ne serait-elle pas due à la faiblesse des prélèvements ?

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 182 - Juillet 2009
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi