Survie

Burkina : on a les ministres qu’on mérite

(mis en ligne le 10 mai 2010) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

On trouvera sur le site thomassankara.net un témoignage de Mousbila Sankara, oncle de Thomas Sankara, ambassadeur en Libye pendant la révolution. Il est resté quatre ans en prison où il a subi de nombreuses exactions. Il indique : « Même quand on me frappait, même quand Jean- Pierre Palm me faisait torturer - je le souligne bien parce qu’il était là… ». Or le même Jean-Pierre Palm, n’est autre que l’actuel ministre des sports du Burkina. On notera que Djibril Bassolet, aujourd’hui diplomate au Darfour, un des protégés de Blaise Compaoré, était aussi à cette époque commandant de la gendarmerie de Ouagadougou où se déroulaient les tortures.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 191 - Mai 2010
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi