Survie

Congo-B : la justice est aveugle

(mis en ligne le 10 mai 2010) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Selon la Fédération des Congolais de la diaspora et son avocat, M. Baudoin de la FIDH, le général congolais Norbert Dabira, mis en cause dans le massacre du Beach en 1999 et sous le coup d’un mandat d’arrêt depuis 2004 pour « crimes contre l’humanité : pratique massive et systématique d’enlèvements de personnes suivis de leur disparition, de la torture ou d’actes inhumains », a récemment séjourné en France dans sa résidence secondaire de Villeparisis sans être inquiété par la justice française. Le quai d’Orsay se défausse, arguant que les titulaires d’un passeport diplomatique congolais n’ont plus à solliciter de visa. Mais ils doivent toujours se présenter à la police de l’air et des frontières, rappelle Médiapart (14 avril) qui rapporte l’affaire. Il ne faudrait pas ennuyer Sassou…

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 191 - Mai 2010
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi