Survie

Littérature coloniale et (?) francophone

(mis en ligne le 9 septembre 2010) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Sans le lieutenant-colonel Romuald Létondot, personne, hors ses amis et proches, n’aurait jamais lu la chronique familiale pourtant confiée par son épouse, via un blog [1], au monde entier.

Extraits :

« Nous avons retrouvé avec bonheur du personnel de maison […] Abraham est notre gardien-jardinier, Alphonse notre cuisinier-maître d’hôtel et Hippolyte notre ménagère - repasseuse. Ils sont avec nous tous les jours de la semaine, sauf le dimanche, jours (sic) de repos. Ils se sentent chez eux et voient défiler tous les deux ans des “yovo”, les blancs, et doivent s’adapter aux nouveaux patrons. Ils sont adorables, et nos enfants les ont adoptés sans problème. […]

Lomé devait être une bien jolie ville dans les années 70, malheureusement comme beaucoup de ville (sic) africaine (sic), rien n’est entretenu, les bâtiments ne sont pas repeints et certains s’écroulent, avec nos yeux d’européen (sic) sensibilisés au beau et au respect de l’environnement, on est un peu choqué voir (sic) écoeuré. La ville est sale voir (sic) “dégoûtante, gluante, visqueuse…” surtout au moment des fortes pluies puisque les égouts (sic) n’existent pas….tout flotte, c’est indescriptible. […]

Romuald travail (sic) auprès du chef d’état-major de l’armée de terre togolaise (CEMAT), il est son conseiller “blanc” […] Il découvre son boulot mais un bon petit gars comme lui n’est jamais surpris et puis c’est un amoureux de l’Afrique […] tout semble s’organiser au mieux pour que notre séjour se déroule sous les meilleurs hospices (sic) […]

venez nous voir…. vous ne serez pas déçu, exotisme, authenticité, un univers si différent du monde occidental. »

On comprend que, baignant dans ce folklore, on ait un certain mal à saisir la réalité de l’Afrique d’aujourd’hui et des Africains tels qu’ils sont.

[1aujourd’hui nettoyé

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 194 - Septembre 2010
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi