Survie

Biens mal acquis et la flambée de l’immobilier

(mis en ligne le 3 décembre 2010) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Les réactions outrées ont été nombreuses en provenance des palais présidentiels de Brazzaville, Libreville et Malabo après l’arrêt de la Cour de cassation française jugeant recevable la constitution de partie civile de Transparence International France dans le dossier des Biens mal acquis.

Mais celle du ministre congolais de la Communication, Bienvenu Okiemy, est à savourer : « Il convient de préciser que les prix de l’immobilier ont explosé dans la plupart des grandes villes du monde et qu’évaluer le coût d’un appartement aujourd’hui est sans rapport avec ce qu’il était il y a quelques années ».

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 197 - décembre 2010
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du retard. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi