Survie

Cameroun : disparition du chef israélien de la Garde présidentielle

(mis en ligne le 3 décembre 2010) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Un hélicoptère Bell 412 de l’armée camerounaise s’est écrasé à Boumnyebel entre Yaoundé et Douala le 22 novembre. Sur les cinq passagers, quatre sont morts dans l’accident, le cinquième, hospitalisé à Yaoundé est décédé par la suite. Parmi les victimes on compte l’ancien colonel de l’armée israélienne Abraham Avir Silvan.

Son corps a été ramené en Israël dès le 23 novembre. Après avoir été attaché de défense à l’ambassade d’Israël à Yaoundé, dans les années 80, Abraham Avir Silvan est resté au Cameroun comme conseiller militaire privé.

Il a créé la garde présidentielle de Biya, devenue DSP (Direction de la sécurité présidentielle), et récemment le BIR (bataillon d’intervention rapide) chargé de la lutte contre l’insécurité.

Il commandait ces deux formations, ayant toute la confiance de Biya qui se méfie de l’armée camerounaise et qui lui a donné tous les moyens pour ces unités spéciales qui ne dépendent que de la présidence.

Soldat mais aussi businessman il passe pour avoir eu la haute main sur les juteux marchés de l’armement et aurait des intérêts dans la société de téléphonie et d’accès internet Ringo, créée en 2008 à Yaoundé.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 197 - décembre 2010
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi