Survie

Djibouti, havre de paix

(mis en ligne le 8 mai 2011) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le 8 avril dernier, Ismaël Omar Guelleh a été réelu pour un troisième mandat avec près de 90 % des votes soit 90 000 voix sur 111 000 votes valides. Rappelons que la population totale est estimée à 850 000 habitants. Quel plébiscite ! Comme annoncé par l’opposition, l’élection présidentielle a été une farce, précédée d’une révision constitutionnelle autoritaire. Une telle mascarade que les partis d’opposition ont préféré boycotter le scrutin tandis que des manifestations sans précédent, à l’instar du Maghreb, agitaient le pays. Répression, intimidations, arrestations arbitraires ont été le lot quotidien des opposants ces derniers mois. Des peccadilles pour Nicolas Sarkozy qui a chaleureusement félicité Guelleh pour « un scrutin qui s’est déroulé dans le calme et que les observateurs internationaux ont jugé favorablement ». Sauf que lesdits observateurs avaient été priés d’aller voir ailleurs dès le mois de mars. Des vétilles pour Sarkozy qui n’oublie pas l’essentiel : «  J’attache une importance particulière au renouveau de nos relations en matière de défense. Je me félicite des avancées dans la discussion de notre nouvel accord de partenariat de défense qui, comme vous le savez, est unique pour la France. » Ce qui est unique également, c’est la flagornerie de Sarko capable de féliciter Guelleh pour son action en faveur du développement, de la paix et de la sécurité, particulièrement en Somalie. On croit rêver...

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 202 - Mai 2011
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi