Survie

Les indignés syriens nous pompent l’air

(mis en ligne le 12 septembre 2011) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Sortons les clairons ! Qu’on se le dise : me 2 septembre, l’Union européenne a décrété un embargo sur les importations de pétrole syrien « compte tenu de la gravité de la situation en Syrie ».

Une mesure importante puisque 95% des exportations de pétrole syrien sont achetés par l’Union européenne. Et dire qu’il aura fallu trois mois pour y penser.

Mais visiblement, il faut encore quelques milliers de morts supplémentaires pour une décision plus radicale. L’embargo n’entrera en effet en vigueur que le 15 novembre pour les contrats en cours et l’interdiction de tout investissement européen dans le secteur pétrolier syrien a été renvoyée aux calendes grecques.

Comme s’il manquait encore une touche de cynisme au tableau, Total a assuré se conformer aux sanctions (on voit mal comment il en serait autrement) : « (...)Total a cessé tout achat de brut et de produits pétroliers à la Syrie ».

L’entreprise poursuivra néanmoins la production dans le pays...

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 205 - septembre 2011
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi