Survie

Issoufou, Biya et les socialistes français

rédigé le 4 avril 2012 (mis en ligne le 10 avril 2012) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Le vœu d’Issoufou

Le président nigérien Mahamadou Issou­ fou souhaite que François Hollande rompe avec les pratiques de la Françafrique en cas de victoire à la présidentielle française. C’est le souhait formulé lors de sa rencontre, le 15 mars au siège de l’Unesco à Paris. Il ne souhaite donc pas la réélection de Nicolas Sarkozy.

Biya à la recherche d’une oreille socialiste

Trois jours plus tard, le 19 mars, le conseiller spécial de l’autocrate camerounais Paul Biya chargé des questions diplomatiques, Narcisse Mouelle Kombi, aurait tenté d’établir des contacts avec le sénateur-maire de Dijon, François Rebsamen, un proche de François Hollande selon la Lettre du continent (n°632). « Côté français, les équipes d’Euro RSCG de Stéphane Fouks mobilisent leurs réseaux dans l’espoir d’une rencontre officielle entre le président camerounais et un responsable du PS français. » Pour réclamer de rompre avec les pratiques de la Françafrique ?

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 212 - avril 2012
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
Pour aller plus loin
a lire aussi