Survie

Un sénateur socialiste, ami de Rajoelina

rédigé le 4 avril 2012 (mis en ligne le 10 avril 2012) - Billets d’Afrique et d’ailleurs...

Dans une question écrite adressée à Alain Juppé, le sénateur socialiste des Français de l’étranger, Richard Yung, s’inquiète de la part grandissante des sociétés chinoises qui remportent des appels d’offres lancés par l’Agence française de développement (AFD), particulièrement en Afrique (Ldc n°632).

Le sénateur, qui préside par ailleurs le groupe d’amitié France-Ma­dagascar et pays de l’océan Indien du Sénat, appelle à un contrôle plus strict dans la passation des marchés publics financés par la coopération française.

En revanche, pas un mot sur la situation politique malgache totalement dans l’impasse. Pas vraiment étonnant alors que Yung qui a passé une partie de sa jeunesse à Mada, soutienne encore plus le putschiste Rajoelina que la diplomatie francaise.

Un soutien transparent à Rajoelina dont on prend la mesure à la lecture de son blog : « Je ne défends pas la séquence qui a abouti au départ de Marc Ravalomanana, même s’il n’était pas un modèle de vertu : autoritarisme, répression de manifestants (50 morts), corruption personnelle généralisée, et peu ami de la France. »

Deux ans après le putsch, on peut en dire tout autant, voire pire, d’Andry Rajoelina. Ce qui change (tout), c’est que ce dernier est l’ami de la France.

Cet article a été publié dans Billets d’Afrique 212 - avril 2012
Les articles du mensuel sont mis en ligne avec du délai. Pour recevoir l'intégralité des articles publiés chaque mois, abonnez-vous
a lire aussi